L’auto-entrepreneuriat représente aujourd’hui un moyen efficace de gagner une autonomie financière et de réaliser ses rêves. Vous aussi, vous pouvez lancer à tout moment votre projet. Toutefois, le plus difficile reste de trouver les fonds nécessaires pour commencer l’aventure. Si vous devez créer une startup par exemple, vous devrez avoir une source de financement afin de poser les bases de votre projet. En tant que jeune entrepreneur, vous disposez de différentes possibilités, dont le soutien d’un Business Angel. Et puisque vous ne pourrez explorer toutes les solutions, vous devez savoir choisir le financement qui convient le mieux à votre business. Vous lirez ici quelques moyens efficaces de trouver les fonds pour votre startup.

Solliciter le financement auprès des Business Angels

Comme première possibilité, vous pouvez trouver les fonds nécessaires pour la création de votre startup auprès d’un Business Angel. Ce dernier représente une personne physique qui investit une partie de son patrimoine financier dans les entreprises et les projets innovants avec un fort potentiel. Il peut être un cadre dans une société ou même un ancien entrepreneur.

Ceci lui confère donc une réelle expérience de la vie entrepreneuriale.

En le sollicitant, vous pourrez profiter non seulement de ses fonds, mais aussi de son carnet d’adresses et de ses conseils judicieux. Le Business Angel pourra également vous aider à rechercher un siret pour obtenir le Kbis de votre startup.

Mais avant de solliciter les Business Angels, vous devez remplir un certain nombre de conditions, dont voici quelques exemples :

  • Votre projet de startup doit être innovant (technologie ou autres) et avoir un grand potentiel de croissance ;
  • Vous devez avoir de préférence une entreprise de proximité et un projet local (dans leur département ou leur région) ;
  • Vous devez demander un investissement d’un montant inférieur à 1 million d’euros (en moyenne entre 300 et 500 000 €) pour un groupe de Business Angels.

Dès que vous remplissez ces conditions, vous pouvez solliciter un Business Angel pour votre startup. Même si la sélection se révèle parfois très sévère, elle se base uniquement sur la faisabilité et la réussite potentielle du projet. Voici les principales étapes :

  • Le dépôt du dossier de présentation de votre startup (il sera examiné par l’équipe de permanents du réseau pour déterminer l’intérêt du projet) ;
  • La présentation orale de votre projet devant un premier jury (comité de sélection) pendant 10 à 15 minutes ;
  • L’approfondissement de l’examen de votre projet et le début des négociations sur les conditions de leur entrée au capital ;
  • Le financement de votre startup avec la signature du pacte d’actionnaires.

Entretenir des relations avec des Business Angels

Pour augmenter vos chances de trouver les fonds nécessaires pour la mise en place de votre startup, vous ne devez négliger aucune piste. Si vous avez porté votre choix sur les Business Angels, sachez que vous serez scruté dans tous les sens et votre projet sera minutieusement examiné. Il serait donc important que vous ayez quelques atouts dans votre manche : une bonne relation avec un Business Angel par exemple. En effet, si vous vous entendez bien avec l’un des membres du comité d’études des projets, vous pourrez bénéficier d’un coup de pouce au moment opportun. Il pourra notamment mettre en avant votre projet et recommander aux autres de vous accorder le financement nécessaire à votre startup. Pour ajouter un Business Angel à votre carnet d’adresses, voici trois astuces simples à utiliser :

  • Faites le tour de vos relations pour voir s’il n’y a pas quelqu’un qui possède déjà un lien avec un Business Angel. Ne négligez aucune piste, mais contactez vos anciens employeurs, vos réseaux professionnels (LinkedIn, Twitter, Viadeo, etc.), vos amis et votre famille ;
  • N’hésitez pas à passer des concours de startups et à créer des blogs afin d’étendre votre visibilité. Ainsi, un Business Angel pourra vous remarquer et vous draguer (vous avez plus de chance lorsque c’est lui qui vient vers vous) ;
  • Contactez des associations de Business Angels et les sites de mises en relation.

Bien préparer le dossier de présentation de la startup

Avant d’obtenir un financement pour votre projet, vous devez présenter un dossier complet qui détaille les grandes lignes. C’est à partir de celui-ci que les Business Angels pourront déterminer le sérieux de la startup et l’intérêt de vous soutenir. Par conséquent, pour augmenter vos chances de réussir à les convaincre, vous devez accorder un soin à la préparation de votre dossier. Pour commencer, renseignez-vous et apprêtez tous les documents demandés au départ, surtout le business plan : il intègre un résumé de tout le projet.

Après cela, les examinateurs vous réclameront votre compte de résultat prévisionnel : ceci demeure sans aucun doute l’étape la plus compliquée. Vous devrez considérer plusieurs hypothèses à savoir : pessimiste, réaliste, optimiste, marché français ou international, business model initial ou évolutif, etc. Pour ne pas voir votre projet rejeté, vous devez vous montrer très attentif sur les détails. Ne commettez surtout pas d’erreurs dans vos tableaux Excel et n’omettez pas des données capitales. Au besoin, nous vous recommandons de mettre en place des deadlines avec les investisseurs : vous pourrez demander une lettre d’intention pour vérifier qu’ils sont prêts à investir réellement dans votre startup. Ceci vous permet de vous rassurer et de ne pas travailler dans le vide.

Bien préparer la présentation et travailler le comportement

Une fois que les Business Angels auront étudié votre projet dans tous les sens, ils vous contacteront pour une présentation orale de votre startup. C’est l’ultime occasion pour vous de les convaincre et de leur montrer qu’ils peuvent se mouiller dans votre entreprise sans avoir de regrets plus tard. À cet effet, vous devez bien vous préparer et maitriser votre projet sous tous les angles.

Pour être plus tranquille le jour J, comptez jusqu’à six mois au moins pour vous entraîner.

Plus vous serez convaincu vous-même par ce que vous expliquez, plus vous aurez la chance de convaincre les Business Angels. Pour vous aider, voici quelques conseils pratiques à suivre :

  • Préparez correctement votre rendez-vous et votre prise de parole devant les investisseurs : la chance de trouver des fonds pour un projet demeure très faible. Vous devez donc vous montrer plus que convaincant pour vous en sortir ;
  • Donnez la valorisation juste de votre startup : n’exagérez surtout pas sur la qualité de votre projet et sur vos ambitions. Appliquez des conseils de bon sens et restez dans la limite du raisonnable ;
  • Travaillez votre startup avec un équilibre : les Business Angels ne s’engagent pas avec des créateurs imprévisibles. Vous devez donc savoir ce que vous voulez, et disposer d’un bon plan ;
  • N’ayez pas peur de vous remettre en cause : un entrepreneur doit reconnaitre son erreur et avancer. Devant les Business Angels, si l’on vous dit que vous êtes dans l’erreur, écoutez-les et demandez au besoin des conseils ;
  • Cultivez l’honnêteté et la modestie : pour éviter de vous ridiculiser, ne mentez jamais sur vos capacités et sur votre projet. Et puisque tout le monde se connait dans le réseau de startup, si vous mentez à un investisseur, les autres finiront par l’apprendre.

Autres sources de financement de votre startup

À part le financement des Business Angels, vous pouvez aussi trouver des fonds pour votre startup auprès de multiples autres investisseurs. Mais peu importe ceux vers qui vous irez, les conseils restent les mêmes : vous devez maitriser votre projet et les convaincre. Comme alternatives, voici donc quelques pistes à explorer pour bénéficier des fonds nécessaires à votre startup :

  • L’utilisation des économies personnelles : vous pouvez prendre votre épargne pour financer votre projet. C’est un moyen de financement sécurisé qui vous évite de devoir rembourser une dette à un tiers et de préparer une procédure de dossier interminable ;
  • L’emprunt auprès de votre famille ou de vos proches : pour lancer votre startup, vous pouvez également emprunter de l’argent à votre famille. Même s’ils pourront demander des intérêts lors du remboursement, ils demeurent moins exigeants que les banques ;
  • Le financement par la banque : c’est la forme la plus utilisée aujourd’hui. Vous devrez juste la convaincre avec votre business plan et l’amener à investir de l’argent dans votre projet. Attendez-vous à ce qu’elle vous demande des garanties (la saisie des biens, vos propres fonds, etc.) ;
  • Le prêt personnel : vous pouvez aussi solliciter auprès d’une banque un prêt personnel et prendre l’argent pour financer votre startup. Mais les montants de ces prêts demeurent nettement moins importants que ceux des crédits pour sociétés ;
  • Les subventions : en dehors des précédentes options, certaines institutions publiques pourraient vous accorder une partie du financement nécessaire à votre startup. N’omettez pas de vous renseigner pour savoir si vous pouvez obtenir leur soutien ;
  • Les fonds d’investissement publics : ceux-ci encouragent généralement les investissements économiques. Vous pourrez donc les solliciter pour lancer votre startup.

Quelques autres conseils pour trouver des fonds pour votre startup

Pour la réussite de votre projet, vous devez disposer des fonds nécessaires. Peu importe le moyen de financement que vous privilégierez, sachez que vous devez mettre toutes les chances de votre côté. À cet effet, vous trouverez ici quelques autres astuces pratiques qui ne manqueront pas de vous servir :

  • N’hésitez pas à recourir à plusieurs Business Angels afin de bénéficier aussi de leurs idées, réseaux et compétences ;
  • Donnez toujours un montant raisonnable à la valeur de votre startup pour atteindre des metrics suffisantes et prétendre à une seconde levée de fonds ;
  • Préférez des levées de fonds en plusieurs tranches avec des intervalles de temps plus réduits afin de faire grossir la valorisation au fur et à mesure ;
  • Lorsque vous empruntez, assurez-vous que les parts des investisseurs restent minimes pour que vous gardiez toujours le contrôle sur votre startup ;
  • Réfléchissez avant de choisir un moyen de financement : c’est une étape primordiale dans le lancement de votre startup.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici