Lorsque l’on dispose d’un site en ligne spécialisé dans la vente de produits ou divers services, il est de bon ton de songer à traduire ses mentions légales. Cela permet d’ouvrir son entreprise à une clientèle internationale pour mieux commercialiser ses produits et se faire un maximum de bénéfices. Traduire les informations de votre entreprise en dit plus sur votre sérieux auprès de tous les internautes. Cependant, pour s’y investir, il importe de savoir en amont quelles solutions privilégier. Retrouvez dans cet article quelques options envisageables.

Opter pour une traduction automatique


Pour traduire vos mentions légales, de nombreuses options s’offrent à vous. Vous pouvez recourir à la traduction automatique. En effet, il s’agit d’une solution de traduction de mentions légales qui n’implique aucune intervention humaine. Deepl, Google traduction sont autant de solutions de traduction automatique de plus en plus plébiscitées. Cela est dû à la gratuité et la rapidité qu’elles offrent. Toutefois, ces diverses solutions de traduction ne sont pas sans inconvénient. Elles sont peu fiables d’autant plus qu’elles ne fonctionnent pas comme un véritable traducteur. Avec la traduction automatique, le texte obtenu reste très littéral puisqu’aucun œil humain ne se penche dessus. Le risque juridique n’est tout de même pas à exclure.

Opter pour une traduction par un freelance

La traduction par un rédacteur de mentions légales freelance est une alternative idéale pour traduire ses mentions légales. Cette solution de traduction est également très sollicitée, et ce, en raison des avantages que l’on peut y tirer. Malt et Upwork sont autant de solutions intéressantes. Ces plateformes sont très ergonomiques et garantissent un bon rapport qualité-prix. Cependant, soulignons que ces plateformes freelances n’arrivent pas à toujours à réaliser les prestations dans les meilleurs délais. Il est même possible de se faire arnaquer en y ayant recours. De plus, les risques d’erreurs et l’absence d’adaptation juridique sont autant d’insuffisances qu’il importe de mettre en lumière.

Choisir la traduction par une agence spécialisée


Pour la traduction de vos mentions légales, vous pouvez obtenir une bien meilleure prestation en sollicitant une agence spécialisée. C’est une solution qui garantit un travail de qualité. La plupart de ces agences disposent d’un savoir-faire hors du commun. Elles sont adaptées aux termes juridiques en fonction des lois dans les pays cibles et proposent des délais rapides. Elles proposent également une relecture après traduction. Par ailleurs, force est de constater que cette solution est beaucoup plus adaptée aux entrepreneurs nantis. Se faire accompagner par une agence spécialisée peut engendrer des dépenses onéreuses.

Recourir à une traduction par un partenaire de votre rédacteur


Recourir à une traduction par un partenaire de votre rédacteur est également une autre possibilité pour traduire vos mentions légales. En effet, un rédacteur de mentions légales peut vous offrir la possibilité de faire traduire votre document par un partenaire. Cette solution vous permet d’économiser et de déléguer la gestion de votre projet à un seul intermédiaire. L’inconvénient cependant avec cette solution est que vous en savez très peu sur ce partenaire. Vous pouvez jouir d’une prestation de mauvaise qualité. L’idéal serait donc de vous tourner vers un prestataire de confiance.